Conseils pour se mettre à la voile sportive

Conseils pour se mettre à la voile sportive

13 juin 2019 navigation et voile 0

Vous souhaitez vous lancer dans la pratique de la voile sportive au long cours ? Christophe Bejach, passionné de ce sport, vous donne quelques conseils afin de commencer en toute confiance.

Avoir une bonne condition physique

Contrairement à ce que l’on imagine parfois, il n’est pas indispensable de savoir nager et de s’entraîner à la natation ! Mais on ne peut pas exclure que ce soit plus prudent de savoir nager avant d’embarquer.

Naviguer en haute mer plusieurs jours ou nuit d’affilée est une épreuve bien plus physique que la plupart des gens ne l’imaginent. Les mouvements permanents du bateau, le manque de sommeil, la lutte contre l’humidité et le froid, sans parler des efforts physiques des manoeuvres, font de l’univers marin de course un milieu physiquement exigeant.

De ce fait, il est conseillé de se préparer en amont : faites du sport régulièrement, et privilégiez les sports de résistance, lors desquels les efforts sont peu intenses mais déployés sur de longues plages horaires. Renforcez vos muscles et travaillez votre gainage. Cela vous permettra de garder votre fraîcheur plus longtemps pendant les courses, et d’éviter les blessures.

Les sports à pratiquer

Selon Christophe Bejach, Si vous avez une salle de sport à proximité de chez vous, n’hésitez pas à faire du rameur. C’est un exercice très complet. La natation est aussi un très bon choix, Armel Le Cléac’h nage d’ailleurs beaucoup, car c’est une activité qui permet de travailler la respiration et d’avoir toutes les capacités physiques suffisantes pour naviguer. Enfin, un peu de footing et de vélo simplement, mais régulièrement, complèteront votre entraînement. Il est important de répéter qu’il convient de donner la préférence aux efforts peu intenses sur des durées longues plutôt que des efforts intenses sur de courtes périodes.

 

Au-delà du sport, il est évidemment essentiel de bien dormir toute la semaine précédant les courses, et d’éviter les abus alimentaires et l’alcool, comme pour tous les sports. Avoir une bonne condition physique vous permet d’être plus à l’aise sur un bateau et améliore votre capacité de récupération. Pour la compétition, vous serez plus à même d’analyser les informations et de mettre en place des stratégies de course.